Alerte email

Annonces sélectionnées (0)

E-commerce: comment les sites de petites annonces gratuites font-ils pour être rentables ?


Offrir des services gratuit à 100% et être rentable... Comment est ce possible?  Qu'est ce qui se cache derrière? Quelle est la bonne stratégie?

 

La réponse dans cet article
Voilà la question qu’un client á posé il y a quelques jours à propos des sites de petites annonces gratuites. Très étonné en voyant tous les efforts que nous déployons pour permettre aux commerçants d’utiliser notre plateforme de petites annonces pour vendre en ligne. En effet, après avoir créé son compte sur le site banabaana.com. il a pu faire en 02 semaines un chiffre d’affaires de 350.000 FCFA.  Il s’attendait à ce que nous l’appelions pour lui demander un pourcentage à titre de commission, mais au bout d’un mois, il n’a reçu ni coup de fil, ni e-mail à son adresse. Ne comprenant toujours rien, il a eu peur et a même cessé de publier ses annonces.  Notre réponse là étonné, et il est reparti en nous disant qu’il mettra plus d’une centaine de produits en ligne, et accordera un plus d’importance à la vente en ligne.


Vous avez aussi envie de savoir ce qu'on lui ai dit pour faire disparaître ses inquiétudes?

Lisez la suite.

Voici comment les sites de petites annonces font pour gagner de l’argent.
Pour commencer, il faut savoir qu’il existe plusieurs formes de e-commerce. Une entreprise qui décide de faire de la vente en ligne peut par exemple créer une Boutique en ligne, Un Marketplace, ou un site de petites annonces, etc.  Chaque forme de e-commerce a ses particularités. Commençons par les boutiques en ligne pour terminer sur les sites de petites annonces.


Les boutiques en ligne: définition et fonctionnement

Une boutique en ligne, c’est tout simplement la représentation d’un point de vente physique sur internet. Vous êtes propriétaire d’une supérette ou d’un supermarché par exemple, et vous créez un site de e-commerce pour toucher un public plus large que celui de votre zone de chalandise directe. Alors, il s’agit d’une boutique en ligne. Les produits commandés en ligne sont pris dans votre point de vente physique et envoyés à la livraison.


L’avantage de cette forme de e-commerce est l’augmentation du chiffre d’affaire de l’entreprise, ou de la boutique. Les entreprises sont emmenées à pratiquer cette forme de e-commerce lorsque les ventes physiques stagnent. Elles veulent alors être plus rentables sans avoir à dépenser en charges fixes, recrutement de nouveau personnel, nouveau loyer, … pour s’implanter dans un autre quartier, ou dans une autre ville.


Les Marketplaces: définition et fonctionnement

La Marketplace est la seconde façon de faire du e-commerce. Elle est différente des boutiques en ligne, car dans ce cas, plusieurs commerçants différents peuvent vendre sur la plateforme. En effet, la plateforme de Marketplace appartient à une entreprise, qui permet aux commerçants de créer leurs boutiques (comme dans le premier cas) sur cette dernière pour vendre en ligne moyennant paiement des frais d’utilisation de la plateforme. Ces frais peuvent être fixes, ou variables en fonction des ventes réalisés par chaque vendeur/boutiquier.


L’avantage des Marketplace pour les commerçants c’est qu’ils n’investissent rien du tout pour vendre en ligne. L’autre avantage c’est qu’ils payent uniquement lorsqu’ils vendent. Dans la majorité des cas, les commerçants majorent leurs prix de vente d’un taux allant parfois jusqu’à 25% en fonction du type de produits, afin de payer la commission tout en maintenant leurs marges. Dans tous les cas, le propriétaires du Marketplace gagnent, les commerçants aussi.


C’est ce que font Ebay et Amazon et plusieurs autres sites. Tout le monde peut vendre sur ces plateformes, à condition de respecter leurs conditions d’utilisation. Tout comme les boutiques en ligne, cette forme de e-commerce a des avantages pour les vendeurs, pour les commerçants et aussi pour les clients.


Les clients ont un assortiment large et profond de produits, même si les prix sont parfois élevés du fait de la commission à payer à la place de marché.
Les commerçants voient leur chiffre d’affaires significativement augmenté, car c’est la place de marché qui s’occupe du social media marketing, du SEO, (…), bref de tout l’investissement marketing. La place de marché gagne aussi, bien entendu de l’argent, car elle perçoit des commissions sur toutes les ventes. L’autre inconvénient c’est que parfois les commandes sont passées en ligne, pourtant le stock n’est plus disponible chez le vendeur, tout simplement parce qu’une vente physique a été faite en journée. Cette raison d’annulation arrive fréquemment chez les Marketplace Africaines qui n’ont pas encore trouvé la bonne astuce pour y remédier.


Les sites de petites annonces gratuites: définitions et fonctionnement

La troisième forme de e-commerce c’est les sites de petites annonces gratuites comme banabaana.com, leboncoin.fr, etc. Dans ce cas, la plateforme donne la possibilité à tous de publier gratuitement des annonces sur son site. Les publications sont gratuites, et aucune commission sur vente n’est payée à la plateforme.

 

Comment un propriétaire de site de petites annonces gagne alors de l’argent ?

Comment leboncoin en France fait pour qu’un français sur trois environ s’y connecte tous les jours ?

Comment leboncoin a fait pour valoir plus de 2,5 milliards d’euros en 2015 ?

 

C’est pourtant facile à comprendre, même si la réalisation est un grand challenge.

Commençons par la gratuité du service. Si les commerçants qui vendent sur les marketplaces majorent leurs prix de 25% qui constituent les frais de commissions à reverser à la place de marché, les sites de petites annonces de leurs côté ne demandent aucune commission, ce qui leur donne la possibilité d’être jusqu’à 25% moins cher sur certains produits par rapport aux Marketplaces.


Les internautes conscients de cela, privilégient les sites de petite annonces gratuites pour leurs achats par rapport aux boutiques en ligne ou aux Marketplaces. Ils gardent ainsi la même marge, en augmentant leur volume de vente. C’est un trafic énorme qui est généré sur le site de petites annonces gratuites, et c’est là que l’entreprise propriétaire du site gagne de l’argent.

 

La vente d’espaces publicitaires.

Si vous avez déjà payé 2000 euros à une régie publicitaire pour occuper un panneau dans un grand carrefour où des milliers de personnes défilent chaque jour, alors sachez que votre message aurait eu plus d’impact en une journée seulement si vous l’aviez publié sur leboncoin par exemple. Vous auriez enregistré plus de 4 millions cinq cent mille vues en une journée seulement, et en un mois plus de 148.500.000 vues. Ce qui correspond à plus de 25 millions de visiteurs uniques en contact avec votre message publicitaire. En plus, des liens de redirection des clics vers votre site web commercial peuvent être ajouté.


Les sites de petites annonces gagnent également de l’argent quand ils vendent des emplacements

 

OPTION “Logo Urgent”  est une option indiquant les produits à vendre de manière urgente dans la liste des résultats.


OPTION "PREMIUM" (annonce consultée en moyenne 500 fois plus)


OPTION "ANNONCE EN TÊTE VIP" (annonce consultée en moyenne 50 fois plus)


comme on le dit chez banabaana.com. Un emplacement "PREMIUM"  c’est une position en page d’accueil du site. Les annonces qui y sont épinglées sont vues environ 500 fois plus que les autres dans la majorité des cas. Idéal pour les entreprises qui ont de grands stocks de marchandise et qui n’arrivent pas à les écouler facilement.

C’est dans ces moments qu’on se rend compte que les sites de petites annonces sont de puissants outils de vente et de communication.

 

Plusieurs autres techniques qui permettent aux sites de petites annonces de gagner de l’argent existent. Il suffit juste de maîtriser sa plateforme, d’identifier le besoin des entreprises dans différents secteur (Immobilier, assurance, Mode, Télécom, Automobile, emploi et recrutement, etc.) pour leur vendre d’autres services. Voilà comment une entreprise de e-commerce, site de petites annonces gratuites en ligne fait pour gagner de l’argent. Banabaana.com est à votre disposition pour plus d’informations.

 

Classement des pays africains en matière de connectivité mobile, selon la GSMA:

 

(Agence Ecofin) - L'Ile Maurice arrive en tête de l’édition 2017 du classement des pays africains en matière de connectivité mobile publié par l’Association mondiale des opérateurs télécoms (GSMA). Avec un score de 62,7 points, cet Etat insulaire de l'Océan indien arrive au 76è rang à l’échelle mondiale dans ce classement qui mesure la capacité de plus de 150 pays à connecter ses citoyens à l'internet mobile, et les classe selon un score allant de 0 à 100.

 

Le classement se base sur 4 facteurs clés à savoir l'infrastructure (les installations permettant l'accès à l'internet mobile), les prix (appareils et forfaits mobiles), le degré de prédisposition des citoyens non connectés à s'initier à l'internet mobile (compétences, environnement culturel et politique, etc..), ainsi que le contenu (disponibilité de services répondant aux besoins d'une population locale).

 

L’Afrique du Sud (84è à l’échelle mondiale) occupe la deuxième marche du podium devant la Tunisie (89è), le Maroc, l’Egypte, l’Algérie, le Botswana, la Namibie et le Ghana. L’Angola ferme le Top 10 africain.

 

La Guinée, le Tchad, la République Démocratique du Congo et le Niger arrivent derniers à l’échelle africaine et sur le plan mondial, avec des scores entre 17 et 20/100. Ceci est dû au manque sévère et souvent l'absence d'infrastructures ainsi que par les prix difficilement abordables pour ces populations. Le nombre de citoyens non connectés et non prédisposés à l'être engendre naturellement l'absence de contenu adapté.

 

A l’échelle mondiale, l'Australie, la Norvège et la Nouvelle-Zélande figurent en tête du classement avec des scores supérieurs à 85/100.

Classement de 41 pays africains en matière de connectivité mobile :

 

  • 1.   Maurice (76è à l’échelle mondiale)

    2.   Afrique du Sud (84è)

    3.   Tunisie (89è)

    4.    Maroc (95è)

    5.    Egypte (96è)

    6.    Algérie (99è)

    7.    Botswana (102è)

    8.    Namibie (103è)

    9.    Ghana (105è)

    10.Angola (109è)

    11.Gabon (113è)

    12.Swaziland (115è)

    13.Nigeria (116è)

    14.Kenya (117è)

    15.Lesotho (119è)

    16.Soudan (120è)

    17.Ethiopie (121è)

    18.Zimbabwe (123è)

    19.Cameroun (124è)

    20.Congo (126è)

    21.Tanzanie (127è)

    22.Rwanda (129è)

    23.Côte d’Ivoire (130è)

    24.Sénégal (131è)

    25.Zambie (132è)

    26.Mozambique (133è)

    27.Sierra Leone (134è)

    28.Gambie (135è)

    29.Mauritanie (136è)

    30.Liberia (137è)

    31.Madagascar (138è)

    32.Ouganda (139è)

    33.Bénin (140è)

    34.Togo (141è)

    35.Mali (142è)

    36.Burkina Faso (143è)

    37.Malawi (144è)

    38.Guinée (147è)

    39.Tchad (148è)

    40.RD Congo (149è)

    41.Niger (150è)

 

 

11 Opportunités d’affaires en Afrique qui font de millionnaires:

 

Le dernier Rapport Afrique Wealth par New World Wealth révèle qu’il y a maintenant un peu plus de 160.000 millionnaires en Afrique.

Fait intéressant, de 2000 à 2014, le nombre de millionnaires sur le continent a augmenté de plus de 145%, par rapport au taux de croissance mondiale qui est de 73%.

Au cours des dernières années, la plupart des «nouveaux millionnaires» ont été les jeunes entrepreneurs et les investisseurs qui ont créé des entreprises prometteuses et investi dans des secteurs lucratifs des économies à croissance rapide de l’Afrique.

Cette année, beaucoup de nouveaux millionnaires vont rejoindre le club.

Dans cet article, On va partager avec vous les opportunités d’affaires sur le continent qui feront plus de millionnaires en 2016.

 

1) l’énergie solaire

L’énergie solaire est l’une des ressources naturelles les plus abondantes de l’Afrique. La plupart des régions d’Afrique sub-saharienne jouissent de plus de 300 jours de soleil libre donnée par Dieu chaque année.

Pourtant, plus de 600 millions de personnes sur le continent, en particulier dans les zones rurales, ne disposent pas accès à l’électricité fiable. Dans la plupart des villes, des pannes d’électricité sont le quotidien et les gens souvent comptent sur des moteurs à essence ou à diesel.

L’énergie solaire est gratuite, absolument propre et abondante. Et elle offre la meilleure alternative pour les gens dans les régions éloignées de l’Afrique qui sont hors de portée des réseaux électriques.

Fait intéressant, certains entrepreneurs intelligents relèvent le défi de l’éclairage en Afrique à travers l’ énergie solaire, et sont très susceptibles de se joindre au club des millionnaires en 2016.

Voici quelques exemples intéressants …

Hors – réseau électrique , un fournisseur d’énergie solaire en Tanzanie a récemment eu 25 millions $ auprès d’ investisseurs internationaux et a remporté une subvention de 5 millions $ de l’ USAID. La société est déjà en bonne voie pour fournir de l’ énergie solaire pour 1 million de foyers en Afrique orientale en 2017 et s’est récemment élargi au Rwanda.

M-KOPA , qui fournit des systèmes d’énergie solaire «pay-as-you-go» a attiré des investissements allant jusqu’à 40 millions $. Cette entreprise basée au Kenya a déjà fourni l’ énergie solaire à près de 300.000 foyers au Kenya, en Tanzanie et en Ouganda.

 

2) Agro-alimentaire

L’Agrobusiness est la mine d’or inexploitée de l’Afrique, et une source potentielle importante de millionnaires en 2016.

Selon un rapport de la Banque mondiale , l’industrie agro – alimentaire de l’ Afrique à une valeur de 1 milliard de milliards $ en 2030.

Avec plus de 60% des terres arables non cultivées dans le monde, les sols fertiles, la main-d’œuvre abondante, et toute l’année du soleil, l’Afrique sub-saharienne a certainement le potentiel pour devenir le plus grand exportateur mondial de produits alimentaires.

Même si l’Afrique décide d’ignorer les marchés d’exportation, un milliard d’habitants du continent offre un marché énorme et prêt pour l’agro-industrie.

Pourtant, chaque année, les pays africains importent plus de 70% du blé consommé, plus de 300.000 tonnes de poulet et dépensent plus de 10 milliards $ sur les céréales importées, en particulier le riz.

Fait intéressant, plus d’ entrepreneurs africains puisent dans lesvastes opportunités dans le marché de l’ agro -alimentaire de l’ Afrique.

Et avec les impacts de effondrement des prix du pétrole brut en 2016, les géants agro-alimentaires comme le Nigeria et l’Angola sont enfin entrain de mettre un fort accent sur l’agro-industrie comme un moyen de diversifier leur économie. Cela signifie que les gouvernements de ces pays sont maintenant plus ouverts et appuient les initiatives agroalimentaires.

 

3) Smartphones

Le téléphone sur l’image est l’ une des versions de Obi Worldphone ; un smartphone à bas prix qui est spécifiquement ciblé sur le marché africain.

Devinez quoi? Il se vend à peu près à 129 $, et il se vend comme des petits pains.

L’ Afrique est actuellement le deuxième marché à plus forte croissance pour les téléphones mobiles , après l’ Asie. Cependant, la première vague de la révolution de la téléphonie mobile en Afrique est presque terminée.

Ces jours-ci, les consommateurs africains cherchent à abandonner la ‘première génération’  de téléphone pour les smartphones. Il n’est donc pas surprenant que la croissance de la technologie et de la mode sur le continent présente maintenant un marché de plusieurs milliards de dollars pour les smartphones.

Cependant, la plupart des appareils “nouvelle génération” smartphones comme l’iPhone, Blackberry et Samsung sont assez cher pour l’Africain moyen. Cela a créé une énorme opportunité pour les smartphones à bas prix.

Mieux encore, beaucoup de ces smartphones sont construites sur le système d’exploitation Android, ont des caractéristiques similaires à celles des smartphones «haut de gamme» et la plupart sont tout aussi élégamment conçus.

Au cours des dix-huit derniers mois, plus d’une douzaine de marques à bas prix smartphones ont fait ses débuts sur le marché africain. Compte tenu du potentiel de marché de ces téléphones, ils vont très probablement faire plus de millionnaires pour les entrepreneurs derrière eux.

 

4) Accès Internet

Le marché de l’Internet en Afrique est d’une valeur de plusieurs milliards de dollars.

Pas étonnant que les géants technologiques comme Google et Facebook se battent pour améliorer l’ accès  Internet à des millions d’Africains. Google’s Project Loon and Facebook’s Free Basics ne sont que deux des nombreuses initiatives audacieuses pour connecter l’Afrique.

Cependant, certains entrepreneurs africains intelligents font déjà des mouvements impressionnants pour conquérir le marché de l’accès Internet.

Un exemple est ‘BRCK’ une entreprise de démarrage au Kenya qui a créé un dispositif de modem Internet robuste qui est conçu pour les environnements difficiles avec connexion Internet limitée et l’ électricité. Le modem peut jongler entre Ethernet, WiFi, 3G et 4G, et est livré avec huit heures de vie de sa batterie.

Cette invention d’inspiration africaine a déjà vendu des milliers d’unités dans 54 pays, même dans des pays lointains comme l’Inde. Leurs principaux clients sont les écoles.

Récemment, BRCK a recueilli 3 millions $ en financement des investisseurs pour étendre la portée de ce dispositif étonnant. Les entrepreneurs derrière auront sûrement le sourire courant 2016.

 

5) Education

Les jeunes talents de  l’Afrique sont les plus ignorés et peu aidés.

Avec l’ une des populations les plus jeunes du monde (plus de 50% des Africains ont moins de 31), le continent est riche de talents créatifs et novateurs. Cependant, le manque d’ accès à uneéducation de qualité est une grave menace pour le capital humain de l’ Afrique.

Actuellement, un couple d’entreprises et d’initiatives intéressantes ont eu des succès remarquables car elles abordent les problèmes d’éducation en Afrique.

Bridge Academies(au Kenya et en Afrique orientale) et les Omega Schools(au Ghana et en Afrique de l’ Ouest) ont construit un modèle d’éducation incroyable d’écoles primaires à faible coût qui permettent aux élèves de payer moins de 1 $ par jour pour les frais de scolarité.

Une autre entreprise intéressante sur l’ éducation sur la scène africaine est Andela . Grâce à son programme de formation gratuit et très rigoureux, Andela développe des talents africains prometteurs dont les meilleurs développeurs de logiciels qui sont engagés sur les goûts de Microsoft et d’ autres géants de la technologie aux Etats – Unis et en Europe.

Ce modèle d’affaires intéressant est appelé «talent-as-a-service».

Andela a récemment attiré 10 millions $ en investissements et est en bonne voie pour former les développeurs de logiciels africains environ 100.000 de classe mondiale sur dix ans.

 

6) Art Africain

Combien pensez-vous que l’art africain vaut ces jours-ci?

Vous serez surpris.

En Novembre 2014, une collection d’art africain antique du Mali, le Gabon, le Congo et le Libéria a été vendue à New York chez Sotheby pour un prix record de 41 M $. Ceci est la plus grande somme jamais réalisée de la vente d’art africain aux Etats-Unis.

Pas trop longtemps, un ensemble de sculptures en bois par l’artiste nigérian Ben Enwonwu vendu à Londres pour plus de 500.000 $, trois fois le prix attendu.

New World Map , la sculpture d’El Anatsui, l’artiste ghanéen, vendue pour environ 767.000 $ en aluminium et le cuivre, l’un des prix les plus élevés jamais adjugée par le travail d’un artiste africain indigène.

Après des décennies de négligence, les deux œuvres anciennes et contemporaines de l’art africain attirent des prix élevés dans les principaux marchés de l’art du monde.

En 2016, plus d’ investisseurs et de collectionneurs seront à l’écoute de la demande pour l’ art africain , et plus de millionnaires seront dans le processus.

 

7) Commerce de détail

En Avril 2016, le Mall of Africa ouvrira en Afrique du Sud. Ce massif de 131.000 mètres carrés d’espace commercial est le plus grand centre commercial d’Afrique jamais construit en une seule phase.

Récemment, le Two Rivers Mall a ouvert à Nairobi, au Kenya. Il est le plus grand centre commercial de son genre en Afrique orientale.

A travers le continent, les deux marques de supermarchés locaux et internationaux comme  Shoprite, Game, Checkers, Woolworths, Edgars and Spar  se développent et se bousculent pour chaque pouce d’espace disponible dans les achats et le développement des infrastructures de vente au détail.

Fait intéressant, la bataille pour la suprématie de détail en Afrique est passé des chaînes de vente au détail physiques.

Les géants de commerce électronique comme Konga et jumia ont augmenté de façon impressionnante au cours des dernières années. Les deux entreprises de vente au détail basés sur Internet ont maintenant une valeur combinée de plus de 1 milliard $.

En fait, le champ de bataille pour le marché de détail de l’ Afrique est en mouvement au – delà des rivages du continent. Les nouveaux entrants de commerce électronique comme Mall of Africa et Shop to my Door  , il est maintenant possible pour les Africains de magasiner directement auprès des détaillants aux Etats – Unis, au Royaume – Uni et en Chine.

Incroyable!

L’Afrique est aujourd’hui l’un des marchés de détail en plus forte croissance dans le monde. Une croissante de la classe moyenne, l’augmentation du pouvoir d’achat local, et un boom du nombre de travailleurs expatriés alimentent la tendance d’achats sur le continent.

 

8) Applications et services en ligne

Il y a une révolution numérique en Afrique. Ces jours-ci, de nombreux services ont maintenant une application ou vont en ligne. L’économie numérique de l’Afrique est en croissance très rapide.

Ces jours-ci, il existe presque une application ou un service en ligne pour tout ce que vous voulez.

Si vous êtes à la recherche d’un hébergement en hôtel adapté au Nigeria, Hotels.ng et Jovago.com sont maintenant les plus grands services en ligne dans le secteur de la réservation d’hôtel. Récemment, Hotels.ng a attiré un investissement de 1,2 M $.

Si vous voulez regarder des films africains à la volée, il y a une application pour ça. IrokoTV est une application qui vous donne accès à plus de 5,000 films africains sur votre téléphone mobile.

En Janvier 2016, IrokoTV  a eu un montant supplémentaire de 19 millions $ en  financement pour étendre sa présence à travers l’ Afrique.

Si vous souhaitez commander des pièces sur mesure , sans avoir à courir auprès des artisans ou vous soucier de la qualité, il y a un service en ligne pour cela aussi. Showroom.ng est une start – up du Nigeria qui change la façon dont les gens achètent des meubles dans la plus grande économie de l’ Afrique.

En 2016, plus d’applications et services en ligne seront lancés à travers l’Afrique pour résoudre les problèmes et apporter de la valeur. Et plus de millionnaires sertiront dans ce processus.

 

9) Solutions de paiement

Chaque année, en Afrique, plus de 100 milliards $ dans les transactions sont toujours fait en espèces. Cela pose une énorme et lucrative opportunité des services financiers pour les entrepreneurs avertis.

Depuis que M-Pesa a été introduit en Afrique de l’Est, le transfert d’argent sur mobile et son service de paiement a été phénoménale au Kenya et en Tanzanie, où la plate-forme gère plus de 200 millions de transactions de personne à personne chaque année.

Dans d’autres régions d’Afrique, il y a une énorme bousculade pour le prochain service de transfert d’argent et de paiement.

Rien qu’au Nigeria, plusieurs entreprises prometteuses se bousculent pour dominer la plus grande économie de l’Afrique. Certains des prétendants sont Paga, PayAttitude, SimplePay et PayWithCapture.

Il y a moins de six mois, Paga a attiré un investissement de 13 millions $ pour étendre ses activités à l’ intérieur et en dehors du Nigeria.

Les solutions de paiement seront ds opportunités à surveiller en 2016.

 

10) Immobilier

 Le marché immobilier de l’ Afrique est d’une valeur estimé à des multi-milliards de dollars, et plusieurs nouveaux millionnaires vont construire leurs fortunes sur ce marché.

Dans presque tous les coins du continent, des projets immobiliers voient le jour. Les plus grandes attractions sont des hôtels de grande hauteur et les immeubles de bureaux, les résidences et appartements, et les centres commerciaux.

Rien qu’au Nigeria, il y a un manque à gagner de 17 millions d’unités de logement, avec une exigence de financement de $ 363 milliards.

Dans la capitale de l’Angola, Luanda, les premiers loyers de bureaux sont parmi les plus élevés au monde à 150 $ US par mètre carré par mois.

Au Mozambique, les prix immobiliers dans les ports, en particulier pour les entrepôts, sont l’un des plus chers de l’Afrique.

Les principaux marchés de l’immobilier sont  l’Angola, le Nigeria, l’Egypte, le Mozambique, l’Afrique du Sud et au Kenya. Tous ces pays connaissent un boom de l’immobilier comme jamais auparavant dans l’histoire.

La grande et jeune population de l’Afrique, une classe moyenne en pleine expansion, l’urbanisation croissante, l’afflux d’expatriés et les entreprises multinationales sont les principaux moteurs de la demande tant pour l’immobilier commercial et résidentiel.

 

11) le financement sur des startups

L’Investissement sur des start-ups est à la hausse au niveau mondial, ce qui représente 67 % de tous les venture capital (VC)  des fonds en Amérique du Nord et l’augmentation de 19 fois en Europe.

A travers l’Afrique, les start-up attirent l’intérêt du capital-risque, capital-investissement, les fonds de l’impact social et des investisseurs providentiels qui sont à la recherche de rendements plus élevés sur le capital investi.

En 2015 seulement, le montant du capital investi dans les start-up africains était d’ environ 0,5 milliard $ .Et en 2016, ce chiffre devrait doubler.

En tant que jeunes entrepreneurs africains qui continuent de trouver des idées d’affaires brillantes , il est presque impossible pour les investisseurs d’ignorer l’attrait des rendements intéressants.

En Janvier 2016, il y a maintenant plus de 200 organismes d’investissement, des entreprises et des plates – formes qui sont axés sur l’investissement dans un stade précoce des entreprises africaines.

Poster
Top
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

OK